• Mains de buronnier...




    Ces mains appuyées sur la pierre,
    sont aussi le visage de ce buronnier de 92 ans
    que le sourire discret vient éclairer furtivement.
    Silencieuses, elles égrènent des souvenirs qui vont droit au coeur.

    Ces mains larges et fortes, endurcies à la peine,
    déformées par le labeur soutenu, le poids des ans,
    laissent entrevoir les plis et plis d'une vie difficile.
    Elles parlent à mots voilés de leur travail durant les mois d'estive
    où les nuits étaient courtes et le repos bien malaisé.
    Mains habiles qui, durant l'hiver, tiraient du bois de hêtre ou de frêne,
    chaises, chars, portes, fenêtres et tant d'objets divers.
    Mains qui ont su aimer, remplacer l'aisance
    par l'attention délicate qui offrait pour Noël,
    la surprise de superbes jouets façonnés en cachette...
    Tard dans la nuit, le ciseau travaillait près du coeur.

    Mains bienveillantes, nobles, créatrices de bonheur,
    je salue en vous la vie de cet homme droit
    qui marche vers la fin de sa longue existence,
    d'un pas modeste et paisible, dans le sentiment de la tâche accomplie.

    Amédée Besset
    (Aubrac Symphonie )

    « Des nuages curieux...Le buron des Enguilhens »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Mars 2009 à 15:53
    Très joli texte pour d'écrire ces belles mains qui firent un dure labeur.
    2
    Vendredi 3 Avril 2009 à 23:38
    "Ces mains, agrippées au travail, qui bâtissent le monde..."
    Tu connais peut être ce chant, si bien illustré ici par ta photo...
    ...quant au texte d'A.Besset, il va droit au coeur...
    Merci pour tout ce que tu partages ici, Jackie.
    En venant te visiter, je suis toujours sûre de ne pas être déçue; je trouve toujours ici beauté et humanité...
    A très bientôt, Jackie.
    Maëlle.
    3
    Samedi 4 Avril 2009 à 10:52
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :